Accueil Conseils Guérison des plaies : le miel est un excellent remède naturel
conseil cicatrisation miel

Guérison des plaies : le miel est un excellent remède naturel

Le miel est un produit naturel qui contient près de 180 substances différentes. Cette composition riche lui confère de nombreuses propriétés intéressantes dans le processus de cicatrisation.

mielFabriqué par les abeilles, le miel est un produit naturel qui contient près de 180 substances différentes. Les principaux ingrédients du miel sont des sucres et de l’eau dont la teneur est inférieure à 20%. Ensuite, on y retrouve également des acides aminés, des minéraux, des acides organiques, des enzymes, des vitamines et des arômes. Cette composition riche lui confère de nombreuses propriétés intéressantes dans le processus de cicatrisation.

Les bienfaits médicaux du miel sont connus depuis l’antiquité. Dans l’Egypte ancienne, le miel était utilisé dans de nombreux remèdes, en particulier les pansements pour faciliter la cicatrisation des plaies. Dans la communauté scientifique, un récent regain d’intérêt pour les bienfaits médicaux du miel est observé, notamment dans le contexte de l’émergence de souches bactériennes résistantes aux antibiotiques.

Des propriétés cicatrisantes à chaque phase de la cicatrisation

Durant la phase inflammatoire, il a été montré que le miel stimule la libération de cytokines pro- et anti-inflammatoires par les monocytes, cellules précurseurs des macrophages dont le rôle essentiel consiste à nettoyer les corps nécrotiques et d’autres types de débris. Ces substances modulent l’activité de nombreuses autres cellules impliquées dans le processus de réparation tissulaire. De plus, le miel est très concentré en sucres. Par simple effet osmotique, il favorise l’évacuation des débris nécrotiques et des tissus dévitalisés du lit de la plaie, processus appelé « détersion ».

Lors de la phase de réparation tissulaire, il a été mis en évidence que le miel permet de stimuler la croissance des nouveaux tissus pour reconstruire l’épithélium. Il augmente également significativement le pourcentage de contraction des plaies. Le pH acide du miel joue lui aussi un rôle prépondérant. Diminuer le pH permet d’augmenter la disponibilité de l’oxygène transporté par l’hémoglobine dans les capillaires. Le pH acide favorise ainsi la libération d’oxygène, nécessaire à la régénération du tissu.

Lors de la dernière phase de la cicatrisation appelée « phase de maturation », il a été démontré que le miel limitait la formation de cicatrices, en jouant un rôle dans la réorganisation de la matrice extracellulaire et le dépôt de collagène au cours de la phase de maturation.

Des propriétés antimicrobiennes

koli bacterieEn plus de son rôle à chaque phase de la cicatrisation, le miel protège la plaie et la maintient dans un environnement humide propice à la réparation tissulaire. Il permet aussi de réduire les mauvaises odeurs et surtout, présente des propriétés antimicrobiennes avec un spectre d’action très large (bactéries et champignons).

La protection antimicrobienne permise par le miel serait due en majeure partie à la libération de peroxyde d’hydrogène dont les propriétés antiseptiques sont connues. Les abeilles ajoutent au miel lors de son élaboration l’enzyme glucose oxydase qui est rendue active en présence d’eau, donc en particulier au contact des exsudats d’une plaie.

Au contact de la plaie, le miel libère donc de manière lente et prolongée de petites quantités de peroxyde d’hydrogène. Cela confère au miel des propriétés antimicrobiennes puissantes qui en font une alternative très intéressante aux antibiotiques.

L’importance de la qualité du miel

Il n’est pas recommandé d’utiliser le miel de consommation en usage médical pour les soins des plaies car il s’agit d’un produit périssable qui peut subir, selon son mode de conservation, un grand nombre de transformations industrielles conduisant à la perte de ses qualités essentielles.chat qui se lèche

Il se contamine par exemple facilement au contact de l’air. En plus du risque de contamination bactérienne, le miel est sensible à la lumière et peut contenir des résidus de pesticides ou d’antibiotiques apportés par les abeilles. Pour faire du miel une substance à usage médical et lui assurer une activité constante et reproductible, il est donc nécessaire de contrôler ses qualités physico-chimiques et microbiologiques. Cela permet également de garantir son innocuité grâce au contrôle de l’absence de résidus, notamment de résidus de pesticides et d’antibiotiques.

Grâce à ses nombreuses propriétés durant la cicatrisation, le miel est donc un allié à privilégier en cas de plaies, superficielle ou profonde, mais aussi lors de brûlures, ulcères, escarres ou morsures. Même si tous les miels possèdent ces propriétés, il est tout de même important de veiller à utiliser un miel dont la production est contrôlée afin d’éviter de contaminer la plaie.

 

Produits associés

 

Gamme Vetramil

gamme vetramil